Les Planeurs du Bassin d'Arcachon

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Les moyens de lancement

Envoyer Imprimer PDF

En 2006, avec la double ambition de diminuer les coûts de lancement et de préserver l'environnement, notre club s'est équipé d'un treuil électrique ESW-22.

Avec près de 1300 treuillées par an, c'est notre moyen de lancement principal.
Relié au treuil par un câble d'environ 1300 mètres, le planeur accélère de 0 à 100 km/h sur environ 30 mètres, ensuite il décolle un peu à la façon du cerf-volant selon une forte pente de montée (de l'ordre de 45 degrés). Arrivé pratiquement à la verticale du treuil, à environ 400-500 mètres de hauteur, le câble est décroché du planeur et freiné dans sa descente par un petit parachute pendant que le "treuillard" rembobine. Pendant ce temps, le planeur continue son vol plané et peut commencer à exploiter les courants ascendants. La treuillée a duré moins de 45 secondes et consommé moins de 2 kwh d'électricité !

Notre treuil électrique ESW-2B

Les lancements peuvent également se faire à l'aide d'un avion remorqueur, le notre est un Rallye MS-893 équipé d'un moteur Lycoming de 180 cv : F-BSVV

Remorqueur Rallye MS-893 F-BSVV

Le coût du remorquage est environ 3 fois plus important que celui du treuillage, mais l'avantage réside dans le fait qu'en treuillage, le largage s'effectue toujours au même endroit, alors qu'en remorquage, l'avion peut emmener le planeur là où son pilote le souhaite, c'est-à-dire, dans une ascendance. Néanmoins, la pratique montre qu'avec une météo "volable", ce dernier point a assez peu d'importance.